:: Floodouland :: Mémoire du passé :: Anciens RP's Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une arrivée remarquée

Fujimi Houshi
Fujimi Houshi
Prêtresse de Jashin - Rang A
Messages : 20
Ryo's : 10
Date d'inscription : 21/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 16:41


Une arrivée remarquée




Majestueusement érigée et savamment dissimulée, la cité façonnée dans la roche, quatrième étape du périple de la dévote à la chevelure bilatérale, se présentait enfin à son regard hétérochrome après qu’elle ai passée au peigne fin une bonne partie du territoire régi par le Daimyo de la Terre. Se frayer un chemin au travers de la citadelle naturelle que constituaient ces innombrables montagnes et ces innumérables cours d’eau n’était pas chose aisée pour une allochtone de sa condition, mais elle ne regrettait pas d’avoir fourni tant d’efforts une fois qu’elle eut vu de ses propres yeux le cadre dans lequel sa tâche allait se poursuivre. Le manque de végétation avait beau être flagrant, il n’en restait pas moins qu’un tel nombre d’édifices paraissant taillés à même la nature il y a des siècles était un spectacle dont elle savait parfaitement se contenter.

Toutefois, avant de pouvoir flâner à sa guise dans les rues du village caché des Roches, elle devait, comme tout visiteur, se présenter à l’entrée du tunnel servant de voie principale d’accès à Iwa qui était gardé par plusieurs shinobis visiblement méfiants à son égard, dont un binôme qui finit par se diriger à sa rencontre avant que le plus grand homme de ce duo ne prenne la parole :

- Halte là jeune femme, vous ne revêtez aucun bandeau qui puisse servir à déterminer votre nation d’origine, pourriez vous nous décliner votre identité ainsi que votre patrie ?

Dès lors, le regard las et bicolore de la jeune initiée se porta sur le militaire, qui paraissait anormalement nerveux puisqu’il faisait face à une simple civile dépourvue de toute arme…du moins étais-ce l’image qu’elle devait chercher à donner en tout temps ou elle n’était pas en compagnie des siens. Les mots qu’elle s’apprêtait à employer n’avaient beau être qu’une déclaration mémorisée par cœur lors de son enseignement, ils avaient fait leurs preuves à moults reprises, et cette fois là ne fit pas exception :

- Considérez moi comme une inoffensive nomade apatride dont la tribu ne cherche qu’à prospérer loin des tensions qui agitent votre monde, et qui est loin de représenter une quelconque menace pour une organisation militaire telle que ce village. Quant à mon nom, née dans le clan Fujimi, je fus baptisée Houshi. Vous voyez bien que je ne possède aucune arme sur moi, alors me laisserez-vous passer ? Tout ce que je viens chercher ici est un lieu ou déguster la spécialité régionale que l’on appelle Iwa Mochi, sans nulle intention d’en dérober la recette.

Les deux ninjas ne décelèrent, à raison, aucune intention hostile chez cette jeune femme à l’accoutrement aussi intriguant que ne l’était son physique, et décidèrent donc de lui accorder l’entrée dans leur patrie. Une fois de plus son numéro avait fonctionné. Ne rien laisser paraître du véritable objectif qu’elle avait, en détournant l’attention de ses contrôleurs grâce a la renommée du territoire sur lequel elle se trouvait était une stratégie que même les plus grands stratèges ne pouvaient légitimement percer, puisqu’ils n’avaient aucun à priori sur ces visiteurs majoritairement désarmés qui se présentaient à leurs portes, et donc aucune raison de leur porter quelconque méfiance.

Désormais dans l’enceinte du village qui serait bientôt le théâtre de sa mission, elle put en analyser plus en détails l’architecture ainsi que la démographie. De sa maigre connaissance des lieux, elle put déduire que la plus imposante bâtisse du village, qui trônait en son centre, était incontestablement la demeure de celui qui se faisait appeler le Tsuchikage par ses pairs, le plus puissant homme de ce village qui était justement chargé de le représenter et de le protéger. Au vu de la foule présente dans les ruelles qu’elle arpentait, ce village ne devait pas tant avoir souffert que cela du conflit qui datait quasiment d’un quart de siècle. C’était une bonne nouvelle à ses yeux, puisqu’elle supposait pouvoir s’occuper de beaucoup de personnes au sein de cette patrie, mais il n’en était pas encore l’heure, et le plus sage à faire pour l’instant était de se retirer de cette cohue pour des endroits plus calmes. Elle profita donc de la première ruelle dérobée pour s’en extirper et tomba, agréablement surprise, sur l’un des seuls coins verts qui devaient trancher avec le minerai environnant. Puisqu’elle devait attendre la nuit pour entamer son œuvre, et que le soleil ne faisait que débuter sa descente jusqu’au coucher qui marquerait la nuit, elle décida de s’accorder une brève pause dans cet espace, s’installant sous les feuillages de l’arbre situé le plus près du point d’eau avant de débuter sa séance journalière de méditation. Sans doute serait-elle dérangée par des locaux désirant eux aussi profiter de la quiétude du lieu, mais elle espérait au moins qu’ils vaillent la peine d’être sauvés.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Harukadan Asakura
Harukadan Asakura
Miko - Rang B
Messages : 16
Ryo's : 5
Date d'inscription : 18/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Juin - 11:53
Asakura marchait pour rejoindre le village de la Terre. C'était après tout une de ces rares journées où elle avait réellement une autorisation pour sortir du temple pour aller voir sa famille ou se promener à l'extérieur de celui-ci. Il faut dire que la vie de moniale n'était pas facile, surtout quand on connaissait une vie de luxe juste avant et de la facilité de celle-ci. Pourtant, elle se sentait bien plus complète depuis qu'elle avait rejoint le temps il y a toutes ces années. Surtout qu'elle avait fait la connaissance des renards et était devenue leur miko, ce qui l'honorait bien évidemment, et lui faisait très plaisir, vu qu'elle à toujours aimer les renards.

Elle arriva devant les portes du village caché de la terre, et passa devant les gardes, qui lui demandèrent bien évidemment de s'identifier, avant de très vite de la laisser passer quand ils remarquèrent qu'elle était une prêtresse du temple de la terre. Après tout, en général, quand des moines arrivent au village, c'est pour une affaire officielle. Elle entra donc sans difficulté dans le village, omettant bien qu'elle n'était pas que pour son plaisir après tout. Mais les gardes lui souhaitaient un bon séjour malgré tout, et elle leur rendu leur politesse.

Elle était venue faire ses petites courses personnelles pour chercher des cadeaux pour sa famille quand elle ira les voir dans une semaine environ et donc était en train de visiter le marché du village, ainsi que la rue commerçante pour trouver ce qu'elle souhaitait, ce qu'elle fit après de longues heures de recherches. C'est après trois petites heures dans le village qu'elle décida d'aller dans un lieu tranquille pour invoquer un renard et se prélasser au soleil avec lui.

Elle se mit donc à rechercher un tel lieu, et très vite, elle tomba sur un petit coin de verdure rare dans le village très gris d'Iwagakure. Elle s'y dirigea, pour apercevoir que celui était déjà occupé par une personne. Tant pis pour l'invocation, mais elle avait bien l'intention de profiter de ce coin pour se reposer avant de rentrer au temple. Elle se dirigea donc sous les feuillages également pour s'y installer contre le tronc et s'y reposer, en espérant ne pas gêner la personne qu'elle n'avait pas observée plus que ça. Au pire, elle se manifestera contre ma présence, et j'irais trouver un autre endroit, ou je retournerais au temple, au choix.

Elle fermait les yeux et commençait à se reposer quelques instants ici, après avoir placé le sac qui contenait ses achats à côtés d'elle, contre le tronc d'arbre également.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Wakamono :: Floodouland :: Mémoire du passé :: Anciens RP's-
Sauter vers: