:: Floodouland :: Mémoire du passé :: Anciens RP's Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une économie Funambule

Konaketsu
Konaketsu
Jônin - Rang A
Messages : 51
Ryo's : 325
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 19
Localisation : Lyoko
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Mai - 23:27
Rentré de mission un jour, reparti quelques jours plus tard. Telle était la vie d’un shinobi. Constamment en mission pour aider les gens, ou à formé la prochaine génération. Concernant la prochaine génération, l’on avait mis un point d’honneur à ne confier personne à Konaketsu. Il était très certainement considéré comme trop violent. Après tout, ses accès de colère étaient connus à Suna, tout comme le fait que des gerbes de sang avaient plusieurs fois volé dans les rues du village, terrorisant les passants qui voyaient peut-être pour la première fois Konaketsu effectuer une des missions qu’on lui a confié. Un mécréant dirigeant un trafic quelconque, certainement. Konaketsu ne faisait que peu de différences. Uniquement si la mission impliquait quelque chose de précis à côté de celui qu’on lui demandait de tuer. Comme, par exemple, celle d’aujourd’hui.

Konaketsu avait eu à peine le temps de se reposer pendant quelques jours qu’il était déjà reparti. Sa mission d’avant l’avant cordialement ennuyé. De la récupération d’information pour retrouver un objet perdu… Super, comme occupation. Aucun combat, rien. Tous les shinobis normalement affectés à ce genre de missions étaient occupés, c’est donc à Konaketsu qu’on l’avait affecté. C’est en grommelant qu’il avait accepté le job. Il n’en refusait jamais, après tout. Peut-être que la mission du jour serait plus intéressante que celle d’avant ? Il ne pouvait pas prédire le futur, après tout. C’est avec une légère lueur d’espoir que Konaketsu se dirigea vers le bureau des missions du village de Suna. Ses pas foulaient le sol poussiéreux du village alors que les passants s’écartaient sur son chemin. La réputation du jeune homme était sanglante, ici, et certains se demandaient même pourquoi il était encore en liberté.

Quoi qu’il en était, il put atteindre l’endroit en question sans encombres et en ressorti une dizaine de minutes plus tard, un parchemin à la main. Celui-ci contenait un ordre de mission qui plaisait déjà plus à Konaketsu. Le but ? Protéger un convoi de richesses a direction de Suna qui allait très certainement être attaqué par des shinobis Iwajins. Du combat, du sang. Parfait. Le jeune homme n’en demandait pas plus. C’est très rapidement qu’il rentra chez lui et prépara des affaires. Après tout, il était encore tôt le matin, et décida de commencer sa mission tout de suite. Le plus tôt, le mieux, n’est-ce pas ? Quelques outres d’eau, un peu de nourriture séchée, et le jeune homme était parti dans le chaud désert de Suna, pour retrouver la caravane qu’il devait protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Messages : 181
Ryo's : 174
Date d'inscription : 07/08/2017
Age : 101
Localisation : Partout
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Mai - 14:49
Une économie funambule
Mission A
- Donc tu l'a fait ? T'es sûre ? On sera bientôt au point de rendez-vous.
- Pour la centième fois, oui, je l'ai fais. Les Ninja de Suna nous rejoindront à la frontière à midi. Tu peux arrêter de me briser les égoutilles maintenant Kokuhi ?
- Expliquez moi pourquoi ce gosse nous accompagne ...
- Parce que sa marchandise sera profitable ? Ou parce que justement ... c'est encore un gosse ... ?
- Eh oh les débris, j'ai pas envie d'y rester moi, j'suis jeune, c'pas parce que vous êtes bientôt six pieds sous terre que moi aussi, et j'tient à rester vivant ...

Ce jeune homme, Kokuhi, est l'un des quatre commerçants se dirigeant vers Suna avec une cargaison de marchandises très attendu au village du sable. Des charrettes remplies de richesses, mais en ce temps de guerre, comprenez le, il est pas spécialement rassuré, ce n'es encore qu'un débutant dans le milieu, il a hérité cette marchandise de ses parents récemment morts lors d'une embuscade, forcément, monsieur a sauté sur l'occasion pour tirer profit de tout ça et compte bien se remplir les poches. Contrairement à lui, les trois autres, deux vieillards et une jeune femme dans la quarantaine, tout trois nommés respectivement Omuhe, Nemiyo et Tsuhemi, ont bien plus d'expériences et ont déjà eu l'occasion de remplir leurs bourses lors de grands événements. Ils ne sont pas spécialement rassurés, mais avouons le, ils ne sont pas au points de s'inquiéter pour leurs propres vies, après tout ... c'est la loi du commerce : piétiner la concurrence pour avancer plus loin.

Ils avaient chacun eu des points de départs différents, mais ils c'étaient rejoint non loin de la frontière entre Kawa no Kuni et Kaze no Kuni à midi pile, chose qui devrait donc avoir lieu dans quelques heures. Mais bon, quand on sait que les grands pays se préparent à une guerre qui semble inévitable finalement, les routes commerciales ne sont clairement pas les plus sûres, loin de là, elles pourraient peut-être même devenir les plus dangereuses. Chaque pays se préparent, se mettant en quête de richesses et de puissances qui leur accorderaient la victoire à coup sûr ... ils cherchent à gagner, simplement ... et entre eux, se trouvent les petits pays, mais aussi les solutions économiques ... Suna en plein expansion dans ce domaine, sera alors forcément ... la cible numéro un.

- Midi pile ... et les ninjas ne sont toujours pas là ...
- On aurait dû s'y attendre ... ils sont toujours en retard ...
- Soyons patients ... après tout, c'est dans leur intérêt ...
- Ils attendent qu'on soient morts pour s'pointer ?! Ils se moquent de nous ! On les paye pour notre sécurité ! Ils pourraient au moins être à l'heure ...

Et dans la vallé juste avant la frontière entre la rivière et le vent, résonnait les plaintes du jeune commerçant, apeuré par cette absence de sécurité, alors que les anciens ronchonnaient et prenez sur eux silencieusement, se promettant de se faire entendre du Kazekage une fois arrivés à destination ! Il allait rien lui manquait se juraient-ils, mais ... pour cela fallait-il arriver en vie.

[Code couleur : Kokuhi #ff6600 / Omuhe #cc0000 / Nemiyo #0099cc / Tsuhemi #ff33cc]
Revenir en haut Aller en bas
Konaketsu
Konaketsu
Jônin - Rang A
Messages : 51
Ryo's : 325
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 19
Localisation : Lyoko
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Mai - 16:33
La traversée du désert était tranquille pour le jeune homme à la poussière d’argent. Le soleil était présent, comme toujours, et le ciel était dégagé. Pas l’ombre d’un quelconque trouble à l’horizon. Le soleil tapait très fort au milieu de ces dunes de sable, a l’instar de chaque jour, à Kaze no Kuni. Konaketsu se sentait bien. Au milieu du désert. Sous une épaisse chaleur. Avec seulement l’horizon et le ciel pour compagnons de voyage. Au milieu de ces grandes étendues chaudes et arides, Konaketsu se sentait comme chez lui. Pourquoi ? Il n’en savait rien. Quoi qu’il en soit, C’est en observant le paysage tout en s’hydratant régulièrement que le jeune homme progressait vers la frontière du pays des rivières.

Une fois arrivée, il eut le plaisir de voir que le trajet lui serait un peu plus facile : alors que l’herbe finissait de remplacer le sable, une descente s’amorçait. En bas, se tenait plusieurs charrettes remplies de ressources et richesses, charrettes gardées par quatre personnes que Konaketsu distinguait mal de loin. De là où il était, il pouvait entendre les piailleries de quelqu’un, qu’il ne pouvait identifier. Quelques secondes plus tard, il arrivait devant les quatre marchands, et les détailla rapidement. Un jeune, l’auteur de ces cris inutiles,  les trois autres plus vieux, et une seule femme. Les informations étaient mémorisés, et il s’introduit rapidement.

- Bonjour. Moi, c’est Konaketsu. C’est vous que je suis censé escorter et protéger jusqu’à Suna ?

A sa montre fictive, il était aux alentours de 12h05.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Messages : 181
Ryo's : 174
Date d'inscription : 07/08/2017
Age : 101
Localisation : Partout
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Mai - 16:04
Une économie funambule
Mission A
12h05, les marchands commençait alors sérieusement à s'inquiéter, enfin, après tout, cinq minutes, ce n'est rien direz vous, sauf dans le cas où des ninjas peuvent jaillir de n'importe où et mettre fin à vos jours sans encombres, à partir de là, cinq minutes, c'est énorme. Alors oui, sur le moment, ils commençaient à perdre patience, le plus jeune était de plus en plus effrayé, quant aux vieux, ils songeaient à se mettre en route, estimant que rester là à attendre ne faisait que les mettre un peu plus en danger à chaque seconde qui passait. Tandis qu'ils commencèrent à se mettre en route, un jeune homme portant le bandeau du village du sable se présenta au rendez-vous.

- Il était temps !

Oui, toujours autant de retenue en ce jeune homme impertinent et sans aucune once de courtoisie, enfin bon, il se présenta donc aux quatre marchands devant lui, posant la question fatidique et exaspérante, à laquelle les marchands ne prirent guère la peine de répondre, mettant leurs charrettes en marches, pas de temps à perdre, ils étaient déjà en retard.

- Dépêche toi, Ninja, on a perdu bien assez de temps à t'attendre.
- Et tout le monde sait, que le temps, c'est d'l'argent, alors agite ton arrière-train et fait en sorte qu'on arrive dans ton village en un seul morceau, enfin, en quatre morceaux HA HA HA ~

La cargaison de marchandise était dès lors en marche, tout allait bien, pour le moment, Kokuhi s'était fait une place en deuxième position, histoire de ne pas être le premier attaqué si jamais, mais aussi pour être sûr de ne pas être tué par derrière. En tête de file se trouvait Omuhe, le barbu semblait plus doué, plus vaillant que les autres et gardait l'oeil sur l'avant du convoi. En troisième place, Tsuhemi, la femme mûre était exaspérée de voir à quel point un homme pouvait être lâche, plus particulièrement le morveux devant elle, quant aux dernier du convoi, c'était Nemiyo, un vieil homme quiétait apparemment un bon vivant, chauve, il savait rire d'à peu près tout, mais il a toujours hais qu'on se moque de sa calvitie, avec eux, se trouvait donc le dénommé Konaketsu. Que pouvait bien réserver ce voyage vers le village du sable ?

[Code couleur : Kokuhi #ff6600 / Omuhe #cc0000 / Nemiyo #0099cc / Tsuhemi #ff33cc]
Revenir en haut Aller en bas
Konaketsu
Konaketsu
Jônin - Rang A
Messages : 51
Ryo's : 325
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 19
Localisation : Lyoko
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Juin - 14:08
La peur. Konaketsu voyait sans mal que ces marchands étaient stressés et apeurés, et tout sauf courtois d’ailleurs, ce qui eut le don d’énerver le jeune homme. Celui se jura, en cas de récidive, de leur faire comprendre pourquoi il était craint à Suna. Le manieur de limaille sait qu’il ne possède pas une réputation des plus brillante, mais le fait est qu’il faisait son boulot, et plutôt bien. Sa puissance n’était plus à prouver, et c’est ce qu’il prouverait à ces marchands peureux ainsi qu’à ces ninjas Iwajin un peu trop entreprenant. La caravane souhaitait à présent partir, et Konaketsu ne répondit rien, contenant son énervement en prenant place au milieu de la filante de véhicules, sur le dessus de ceux-ci pour observer les environs et repérer les ennemis potentiels.

La caravane avançait depuis peu. Il se fichait bien de qui était où, la seule chose qui l’importait était de buter ces Iwajins de malheur, histoire de leur prouver une bonne fois pour toute la fureur du désert quand celui-ci est enragé. Par mesure de sécurité, le Shinobi Sunajin s’était déplacé à travers la caravane a avait posé une marque discrète sur l’épaule de chacun des marchands. La marque ressemblait à un mot unique, cependant rien ne ressemblait à ça, et même Konaketsu ne semblait pas comprendre ce que cela signifiait. Ou, plutôt, il n’avait pas plus envie de comprendre que ça. Quoi qu’il en soit, ses quatre marques étaient posées, et il était prêt en cas de problèmes.

La caravane avançait inlassablement dans le désert, et rien ne semblait troubler le calme du voyage. Le calme ? Le calme avant la tempête, oui… Konaketsu ne savait pas quand est-ce qu’ils allaient frapper, mais ils le feraient. Il se tenait prêt, sa limaille à disposition. Son esprit, ravivé par la colère provoqué par les caprices des idiots qu’il protégeait, était en ébullition. Un sourire malsain pouvait se voir sur le visage du shinobi. Le sang des ninjas de la roche coulerait sur le sable chaud du désert, aujourd’hui… Ainsi que sur la limaille d’argent de celui qu’on appelait le Monstre de Suna.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Wakamono :: Floodouland :: Mémoire du passé :: Anciens RP's-
Sauter vers: